Contenu

The Golden Rule in Interfaith Relations from Early Modern to Contemporary Times. The Evolution of Arguments for Religious Tolerance

Download PDF
Résumé

Dès le début de son utilisation sous le nom de la « Règle d’Or », le principe moral de réciprocité a été utilisé dans des argumentations morales à portée politique. Thomas Hobbes, l’un des premiers auteurs ayant utilisé la « Règle d’Or » en tant qu’outil politique, considérait que les Chrétiens de son temps ne faisaient pas suffisammentd’effort pourse mettre à la place des non-Chrétiens. Les théologiens de la première modernité étaient préoccupés par les rivalités confessionnelles au sein des projets théologico-politiques des Etats constitués selon le modèle théocratique. Des philosophes comme Locke, Leibniz, Clarke ou Kant connaissaient les conséquences négatives de l’application de la « Règle d’Or » au domaine de la morale sociale. Kierkegaard offre le premier exemple visant à éliminer toute forme de prédominance sociale et politique de l’application de la « Règle d’Or ». Suite à la mondialisation et aumulticulturalisme, on assiste aujourd’hui à un retour à cette « Règle d’Or », en tant que règle morale, telle qu’elle fut décrite par les textes sacrés des grandes religions monothéistes.

Mots-clé

La Règle d’Or, compassion, théorie politique, rivalités confessionnelles, théocratie, dialogue interreligieux

Texte complet – Anglais (pdf)

Leave a Reply