Contenu

The ‘Black angel’ in Lisbon Josephine Baker challenges Salazar, live on television

Download PDF
Résumé 

Cet essai examine le spectacle télévisé de Joséphine Baker qui a eu lieu au Portugal pendant le régime du l’État Nouveau. Le 29 novembre 1960, au cours de son émission, elle interpréta notamment « Terra Seca », une chanson d’Ary Barroso comprenant des paroles, paroles explorant l’esclavage et la discrimination des Noirs. Elle aborda délibérément des questions relatives à la race et aux droits de l’homme. Les déclarations de Baker se sont déroulées au cours d’une période d’instabilité mondiale concernant le mouvement de décolonisation en cours. À l’époque, le Portugal était l›un des derniers empires coloniaux européens à faire face à une énorme presse internationale en faveur de la décolonisation. La performance télévisée de Joséphine Baker peut être comprise comme une opposition à la politique coloniale portugaise. Comme Jill Dolan l’a expliqué, « les performatifs utopiques nous persuadent qu’au-delà de ce ‘maintenant’ d’oppression matérielle et de relations de pouvoir inégales, un avenir qui pourrait être différent, » (Dolan, 2008: 7). La déclaration de Joséphine Baker a, dans une certaine mesure, reflété son opposition résiliente contre le colonialisme et pour ceux qui vivent sous l’oppression dans le monde. Paradoxalement, la télévision publique portugaise – « l’appareil idéologique » du dictateur Salazar –, contrôlée par un bureau de censure rigoureux pour empêcher la diffusion de tout contenu potentiellement subversif, en particulier ceux liés aux questions africaines, était utilisée contre lui-même par un « Ange Noir ».

Mots-clé 

Portugal, l’État Nouveau, Colonialisme, Télévision, Josephine Baker.

Texte complet – Anglais (pdf)

Leave a Reply