Contenu

La música del lógos

Download PDF
Résumé

L’objectif du présent travail est de dévoiler la logique propre aux arts sonores dans la Grèce Antique et l’empreinte qu’ils ont pu laisser dans le discours philosophique. L’étude des mythes faisant référence à l’Art des Muses et celle des poèmes homériques permet d’affirmer que la tradition orale, avec l’aide des pratiques orchestiques et musicales, donna lieu à une idée du sujet transcendantal et à une expérience de la proportion sonore qui conditionnèrent l’apparition du logos. L’usage généralisé de l’écriture provoqua par la suite un déplacement du support de la mémoire vers les signes visibles, faisant explicite la vocation représentationnelle de la pensée grecque qui, sous la domination hiérarchique des lettres, laissa dans l’ombre la réciprocité des fonctions entre le mouvement corporel, la musique et la parole. Les traités mal conservés d’Aristoxène de Tarente révélèrent de nouveau cette réciprocité et montrèrent que l’expérience rythmique – négligée par la philosophie en faveur du modèle harmonique, des pythagoriciens à Platon – construisit un modèle d’abstraction primitif. La recherche nous amène ainsi à une interprétation rythmique de la métrique grecque, étape préalable à l’élaboration d’une théorie de la forme sonore.

Mots-clé

Aristoxène de Tarente, philosophie grecque péripatétique, arts sonores dans la Grèce ancienne, Aristote, Platon

Texte complet – Espagnol (pdf)

Leave a Reply