Contenu

La construcción de las identidades racializadas en el cine musical hollywoodense

Download PDF
Résumé 

Cet article vise à aborder de façon critique la représentation cinématographique de la célèbre chanteuse de jazz Billie Holiday dans le court métrage Symphony in Black (Fred Waller, 1935) et dans le film New Orleans (Arthur Lubin, 1947). Plus précisément, nous nous concentrerons sur l’analyse des stéréotypes raciaux et sexistes assignés à l’image filmique et aux interprétations musicales de l’artiste, qui fourniront les clés nécessaires pour révéler la dynamique de rejet et de désir qui existe derrière la construction de la «négritude» développée par le cinéma musical hollywoodien dans les années 1930 et 1940.

Mots-clé 

Billie Holiday, racisme, stéréotype, négritude, cinéma musical.

Texte complet – Espagnol (pdf)

Leave a Reply