Contenu

Construyendo la pax americana. Lecciones de D.W. Griffith para el presente

Download PDF
Résumé

Depuis le début de sa carrière, le cinéaste D. W. Griffith a opté pour une approche cinématographique qui a contribué à jeter les bases narratives et idéologiques hollywoodiennes. Déjà à l’époque où il travaillait pour la « Biograph », ses films établissent des stéréotypes qui existent encore aujourd’hui. La réalisation d’Intolérance aboutit à un processus qui a eu de nombreuses ramifications au fil des décennies, depuis Ernst Lubitsch tournant en ridicule les structures du pouvoir, jusqu’à la dénonciation de l’exploitation et des conflits armés par Charles Chaplin ou Herbert J. Biberman ou bien encore l’hommage des frères Paolo et Vittorio Taviani. Cent ans après sa création, Intolérance nous parle encore, donnant le ton du cinéma populaire (mainstream) par un schéma toujours en vigueur: des productions à gros budget, le maintien du principe narratif de causalité et des messages de confiance en notre capacité à devenir meilleur.

Mots-clé

Intolérance, D. W. Griffith, The Voice of the Violin, Ernst Lubitsch, La femme du Pharaon (Das Weib des Pharao), Charles Chaplin, Paolo et Vittorio Taviani

Texte complet – Espagnol (pdf)

Leave a Reply