Contenu

Can past cultural hibridity be revived? Old Delhi in Anita Desai’s fiction

Download PDF
Résumé

L’article explore la relation dynamique entre la spatialité et les processus sociaux dans la ville, les «espaces vécus» négociés par les écrivains / personnages / lecteurs. Il se concentre sur Shahjahanabad / Old Delhi et son passé grandiose d’histoire riche, traditions linguistiques et poétiques en référence aux romans d’Anita Desai Clear Light of Day et In Custody, et dévoile les connexions à l’intersection de la ville réelle et la ville fictive. La ville de Mughal était célèbre non seulement par sa magnificence architecturale mais aussi par sa culture composite et ses connaisseurs d’art. Les forces historiques ont détruit physiquement la ville, démantelé sa vie culturelle et étranglé son âme. Les deux romans invoquent à plusieurs reprises la nostalgie de la grandeur et de l’harmonie passées, et l’article suggère qu’il est nécessaire de dépasser le deuil des traditions perdues dans le texte et à l’extérieur par les lecteurs-citoyens, soulignant les possibilités d’hybridité culturelle dans les spatialités transformées.

Mots-clé

Anita Desai, Clear Light of Day, In Custody, spatialité, processus sociaux, hibridité culturelle

 

Texte complet – Anglais (pdf)

Leave a Reply